Canada, Québec

QUÉBEC | 10 raisons de visiter Trois-Rivières en hiver (et en été!)

Connaissez-vous la ville de Trois-Rivières? Si vous avez déjà fait la route entre Québec et Montréal, vous l’avez sans doute déjà traversée. Mais Trois-Rivières c’est plus qu’une ville où l’on s’arrête le temps d’un café.

La semaine dernière, en plein coeur du mois de février, on a fait la route entre Ottawa et Trois-Rivières pour passer quelques jours à découvrir la ville. Avez-vous déjà pensé visiter Trois-Rivières en hiver? Si l’idée ne vous avait jamais croisé l’esprit, laissez-nous vous expliquer pourquoi il s’agit d’une destination parfaite pour une escapade hivernale. Entre festival, musée et resto, laissez-nous vous dire qu’on ne s’est pas ennuyé.

Voici donc 10 incontournables pour votre prochaine visite à Trois-Rivières!

 

Visiter Trois-Rivières en hiver? Pourquoi pas! 

 

1 – Découvrir le Vieux-Trois-Rivières 

Saviez-vous que Trois-Rivières est la 2e plus vieille ville du Québec après la ville de Québec? Fondée en 1634 par Samuel de Champlain, elle garde encore aujourd’hui quelques traces de cette époque. Situé sur une terrasse avec vue sur le fleuve Saint-Laurent, le Vieux-Trois-Rivières est un incontournable lors de votre prochaine visite. Le centre historique a d’ailleurs été nommé site patrimonial par le gouvernement du Québec en 1964.

Alors on visite quoi exactement? Et bien il faut d’abord se rendre sur la rue des Ursulines, nommée ainsi en raison de la présence de l’hôpital des Ursulines fondé en 1697 (qui sert aujourd’hui de musée). Ici, vous croiserez l’adorable Maison De Gannes avec sa porte verte fluo, le monastère des Ursulines ainsi que l’ancienne église des Récollets. Vêtu de ses habits d’hiver, avec ses glaçons qui pendent aux fenêtres et ses rues enneigées, le quartier est absolument charmant.

 

2 – Passer la nuit à l’Hôtel Oui Go! 

L’Hôtel Oui Go! a été l’un de nos mégas coups de coeur lors de notre visite à Trois-Rivières. Mais comment ne pas tomber amoureux de ce charmant hôtel-boutique situé dans un édifice centenaire en plein coeur de la ville (parfait pour découvrir la ville à pied!)? Construit entre 1908 et 1910, l’endroit a d’abord servi de magasin de fourrure pour ensuite devenir une banque, puis  un très populaire restaurant asiatique. Acheté par les propriétaires actuels il y a quelques années, l’Hôtel Oui Go! a ouvert ses portes en janvier 2016. Il fête donc tout juste son premier anniversaire (Bonne fête!!!).

Et il faut dire que les propriétaires ont trouvé la recette gagnante. Ici, histoire et modernité vont de pair. Sur chaque étage, les coffres forts d’époque (installé par le tout premier propriétaire) piquent la curiosité des visiteurs. Et que dire des immenses et magnifiques fenêtres qui donnent aux chambres un caractère unique? On a complètement craqué! Il s’agit sans aucun doute de l’un des plus charmants hôtels-boutiques au Québec. Un arrêt obligatoire pour votre prochaine escapade romantique à Trois-Rivières.

INFOS Pratiques —>  PRIX  À partir de 124$ la nuit (déjeuner inclus)  | SITE WEB  www.hotelouigo.com

 

3 – S’arrêter au Magasin général Le Brun 

Situé dans le même édifice que l’Hôtel Oui Go!, le Magasin général Le Brun est une autre mine d’or! Le nom vous dit quelque chose? C’est sans doute parce que la grande soeur du magasin de Trois-Rivières existe à Maskinongé depuis le début du 19e siècle. Devant le succès monstre que connaît le magasin original qui a réouvert ses portes en 2010, les propriétaires ont décidé d’ouvrir une succursale en ville en mai 2016. Mélange entre musée et magasin général, on retrouve ici un décor et des produits inspirés des années 1940-1950 alors que le Québec sort tout juste de la guerre. Et l’effet est réussi! On a véritablement l’impression d’être plongé dans une autre époque.

Il faut dire qu’on s’y est tout de suite senti chez nous dans cette adorable boutique. Saviez-vous que l’histoire de la Maurice est intimement liée à celle des Acadiens? On vous réserve les explications pour un prochain article, mais sachez que Charles Le Brun qui devient propriétaire du commerce de Maskinongé en 1901 est lui même d’origine acadienne. Le propriétaire actuel est lui aussi d’origine acadienne. Bref, on a eu droit à une véritable réunion de famille. Et pas besoin de vous dire que nous sommes repartis avec quelques sucreries pour la route!

INFOS Pratiques —>  SITE WEB www.magasingenerallebrun.com

 

4 – Faire une balade au centre-ville

Après votre arrêt au Magasin général Le Brun, poursuivez votre visite du centre-ville de Trois-Rivières. Vous y trouverez de jolies boutiques ainsi que de nombreux cafés et restos. On a particulièrement aimé le Petit B. et son immense bar à bonbons ainsi que La Méraki qui fait place aux créateurs québécois. Bien sûr, une balade au centre-ville de Trois-Rivières n’est pas complète sans faire un petit tour du côté du Parc portuaire qui offre des vues magnifiques sur le fleuve Saint-Laurent et ce, même en hiver.

5  – Manger végétalien au Café Frida

Vous avez un petit creux? On vous recommande le Café Frida situé juste à  côté du Parc portuaire. Tout premier restaurant 100% végétalien en Mauricie, le Café Frida met en vedette les produits locaux. Été comme hiver, vous aurez droit à des assiettes remplies de fraicheurs. On a particulièrement apprécié son look à la fois rétro et épuré. Comme nous y étions pour le brunch, on a goûté gaufre & pas-poulet frit ainsi que le bol de chia.  Les plats étaient bourrés de saveurs et on a tout mangé jusqu’à la dernière bouchée! L’endroit parfait pour une pause gourmande et relax.

INFOS Pratiques —>  SITE WEB www.cafefrida.ca

 

6 – Prendre un verre à la microbrasserie Le Temps d’une Pinte 

Et pour finir la journée, c’est à la microbrasserie Le Temps d’une Pinte qu’il faut se rendre. Ouverte depuis un peu plus de trois ans, cette microbrasserie est rapidement devenue un incontournable à Trois-Rivières. Lors de notre visite, un samedi soir, l’endroit était plein à craquer. Heureusement, on avait fait notre réservation à l’avance et on a pu constater de nos propres yeux (et de nos propres papilles) ce qui fait la popularité de l’endroit. Brassée à l’étage, la bière propose des combinaisons intéressantes. Notre préférée? Le Ratchet, une bière rousse aux saveurs de malts rôtis et de caramels brûlés. Et ça tombe bien, car selon les experts en bières de la microbrasserie, le moment parfait pour la boire est « après une marche dans les vieux quartiers de Trois-Rivières »!

En discutant avec Alex, l’un des copropriétaires, on a appris que cette microbrasserie c’est l’union entre un Trifluvien passionné de bière et d’un brasseur argentin. Pour Alex, il est important que les gens de Trois-Rivières retrouvent une part de leur histoire dans cette microbrasserie. Ce n’est donc pas par hasard que les bières portent des noms qui font référence à l’histoire industrielle de la ville. Le premier « Shift », une pale ale, fait référence au parcours sonore du Musée Boréalis dont nous parlons au prochain point. La Barbotte quant à elle, rappelle les joutes de dés illégales auxquels s’adonnaient les ouvriers de la CIP (Canadian International Paper Company) entre les années 30 et 50. Nous avons absolument adoré ces petits clins d’oeil à l’histoire de la ville. Il s’agit d’un véritable voyage gustatif au coeur de l’époque où la Canadian International Paper battait son plein à Trois-Rivières.

Et pour les amoureux de café, l’endroit a également une maison de Torréfaction!

INFOS Pratiques —>  SITE WEB  www.letempsdunepinte.ca

 

7 – Faire son Premier « Shift » au Boréalis

Saviez-vous qu’en 1928, on surnommait Trois-Rivières la capitale mondiale du papier journal? Au début du 20e siècle, on retrouve ici pas moins de 4 usines de pâtes et papiers. Nul besoin de vous dire que cette industrie a laissé sa trace à Trois-Rivières. Une visite au Musée Boréalis, situé dans l’ancienne usine de filtration de la Canadian International Paper (CIP), en est la preuve. Si vous m’aviez dit un jour que l’histoire des pâtes et papiers me passionnerait autant, j’aurais sans doute ri de vous. Mais pourtant, notre visite chez Boréalis nous a tous les deux fait découvrir Trois-Rivières sous un autre oeil.

À notre avis, toute visite à Trois-Rivières doit commencer par le Premier « Shift », une randonnée urbaine qui vous transporte dans l’univers du premier quart de travail d’un employé de la CIP. Mais ici, vous ne serez pas munis des outils traditionnels. Pour votre « shift » c’est un audioguide qui vous sert d’outil de travail. Pendant près de 50 minutes, vous partirez à la découverte du quartier Sainte-Cécile où vous ferez la rencontre (virtuel bien sûr) de personnages passionnants qui vous raconteront l’importance de l’usine dans le quartier. Vous découvrirez des moments de vie de ces gens qui ont véritablement été ouvriers à l’usine ou qui ont grandi  ici. Certains vous parleront de l’odeur, d’autres vous raconteront comment on fêtait Noël  et tous vous parleront de l’esprit d’union qui régnait dans ce quartier. C’est même avec un pincement au coeur qu’on écoute les témoins nous raconter la fermeture de l’usine en 1992. On avait entendu beaucoup de bien de cette randonnée urbaine, mais laissez-moi vous dire qu’elle a surpassé toutes nos attentes.  Il s’agit d’une expérience marquante et touchante à faire absolument lors de votre prochaine visite à Trois-Rivières.

Au musée, il vous sera également possible d’en apprendre davantage sur la fabrication du papier et même de fabriquer vous même votre propre papier. De notre côté, on a particulièrement apprécié le rallye souterrain dans les voûtes de Boréalis.

INFOS Pratiques —> PRIX  12$-14$ (Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans) + 5$ pour le Premier « Shift »  |  SITE WEB www.borealis3r.ca

 

8 – Plonger dans la culture populaire québécoise 

Après avoir découvert l’industrie des pâtes et papiers, pourquoi pas partir à la découverte de la culture populaire québécoise? Composé d’expositions temporaires qui changent au gré des saisons, le Musée québécois de la culture populaire est l’endroit parfait pour passer quelques heures au chaud tout en s’amusant. Lors de notre visite, on a pu découvrir la superbe exposition BDQ: L’art de la bande dessinée québécoise. Après le voyage et l’histoire, la littérature – sous toutes ses formes – est sans doute ma plus grande passion. J’ai d’ailleurs dévoré toutes les BD sur le voyage de Guy Delisle ( Les Chroniques de Jérusalem sont mes préférées!). J’ai donc adoré me plonger dans ce monde de la bande dessinée. Nous avons également beaucoup aimé découvrir l’exposition sur l’oeuvre de Jean-Julien Bourgault, ce sculpteur de bois qui a marqué l’histoire de l’art au Québec au 20e siècle. Ici, il y en a pour tous les goûts!

INFOS Pratiques —> PRIX 8$-13$ (Gratuit pour le enfants de 4 ans et moins)   | SITE WEB www.culturepop.qc.ca

 

9- Visiter l’une des plus anciennes prisons du Québec 

 Lors de votre visite au Musée québécois de la culture populaire, ne manquez pas non plus la visite de l’ancienne prison de Trois-Rivières. Ouverte en 1822, cette prison est l’une des plus anciennes du Québec. Comme vous pouvez l’imaginer, son histoire est  fascinante (et parfois troublante). Mais ce qui rend la visite absolument géniale, c’est son guide, Serge. À ce jour, il s’agit du meilleur guide que nous ayons eu la chance de croiser sur notre route. Non seulement est-il une véritable mine d’information sur l’endroit, mais son dynamisme et son humour nous ont fait craquer. J’ai tellement ri que j’ai fini la visite en camisole de force… sans blague, j’ai réellement enfilé une camisole de force!

Pendant près de 2 heures, Serge nous a fait découvrir l’histoire de la prison à travers des anecdotes plus incroyables les unes que les autres  et des récits passionnants. Saviez-vous, par exemple, que des habitants de Trois-Rivières payaient pour avoir une place sur le toit des maisons avoisinantes lors des pendaisons (il y en a eu 7  ici)? Plutôt macabre comme activité familiale, vous trouvez pas? Il faut dire que la prison a dû en voir de toutes les couleurs à travers les années. En fait, elle a été en fonction pendant près de 165 ans. Vous avez fait le calcul? Eh oui, la prison n’a fermé ses portes qu’en 1986 (l’année de notre naissance). Moi, je peux vous garantir que je n’aurais pas voulu passer un séjour ici, et particulièrement pas au cachot où les prisonniers vivaient dans le noir absolu et dormaient à même le sol.

Curieux sur la vie en prison? Les plus courageux pourront vivre une Sentence d’une nuit (réservée aux groupes de 15 personnes et plus). Oui, oui, vous pouvez dormir derrière les barreaux! Accueilli par le gardien de prison, vous devrez compléter votre fiche d’incarcération, enfiler votre habit de prisonnier et filer vers votre cellule. Une expérience inoubliable… c’est le moins qu’on puisse dire!

INFOS Pratiques —> PRIX 10$-15$  | SITE WEB www.culturepop.qc.ca

 

10 – Participer aux Nuits polaires

Visiter Trois-Rivières en hiver, c’est aussi participer aux Nuits polaires. Depuis 11 ans, les Trifluviens se réunissent en plein coeur du centre-ville pour célébrer les joies de l’hiver. Cette année, le festival a lieu les 18, 25 février et 4 mars. À l’horaire? Une série de spectacles présentés en soirée sur la grande scène de la rue des Forges. Bien emmitouflé, profitez de ces soirées musicales gratuites. Et à force de danser, vous en arriverez à oublier le froid, je vous le promets!

INFOS Pratiques —>  PRIX  Gratuit  | SITE WEB www.nuitspolaires.ca

 

Nos conseils pour visiter Trois-Rivières 

Pour s’y rendre

Située entre Montréal et Québec, il est extrêmement facile de se rendre à Trois-Rivières en voiture. La compagnie d’autobus Orléans express fait également le trajet à partir de Montréal plusieurs fois par jour.

Une fois sur place:

La ville de Trois-Rivières se visite très bien à pied (même en hiver!). Lors de notre visite, nous n’avons pas touché la voiture une seule fois. Il existe également un service d’autobus municipale, mais nous n’avons pas eu besoin de l’utiliser.

Quelques sites web utiles pour préparer son escapade à Trois-Rivières 

Pour découvrir la région de la Mauricie: www.tourismemauricie.com

Pour tout savoir sur Trois-Rivières et ses activités: www.tourismetroisrivieres.com

 

Alors, votre séjour à Trois-Rivières c’est pour quand?

 

 

 

 


Pour ce séjour  nous avons été les invités de Tourisme Mauricie. Les opinions restent bien sûr 100% les nôtres!

À très bientôt pour une nouvelle escapade! 

En attendant, venez nous rejoindre sur Facebook, Instagram et Twitter !

Marie & Michaël