3 (autres) randonnées à faire au Parc de la Gatineau

Suite au succès de notre article sur le Parc de la Gatineau paru en juin dernier (vous avez été plus de 2000 à le partager sur Facebook!!  😀 ), on a pensé vous proposer 3 autres randonnées à faire dans ce magnifique parc. Je dois vous l’avouer, plus on le découvre, plus il nous émerveille. On ne s’en lasse jamais d’ailleurs. Dès qu’on a un moment de libre, c’est au Parc de la Gatineau que vous nous retrouverez!
Situé à une dizaine de kilomètres au nord-ouest d’Ottawa, ce parc compte 165 kilomètres de sentiers de randonnée pédestre. Nous sommes donc encore loin d’avoir tout vu, tous marché. En été, on s’y rend pour ses plages, et en hiver pour profiter de ses 200 kilomètres de sentiers de ski de fond. C’est un véritable havre de tranquillité à 15 minutes à peine de la capitale nationale (et à 2 heures de Montréal). Et ici, aucune randonnées ne se ressemble! Le Parc de la Gatineau offre de magnifiques paysages qui changent au gré des saisons.
Voici donc 3 (autres) randonnées à faire lors de votre prochaine visite!

Parc de la Gatineau


Sentier de la Caverne-Lusk

Fiche technique

Montagne

Niveau: Facile à difficile (dans la caverne)
Distance: 12 km
Élévation: 90 mètres
Durée: Environ 4 heures

Vous rêvez de nager dans une caverne qui s’est formée lors de la période glacière (il y a plus de 12 500 ans)? Le sentier de la Caverne-Lusk est pour vous!
Sans doute l’une des activités les plus populaires du parc, la Caverne-Lusk attire des milliers de visiteurs en été (certains y ont même croisé notre premier ministre Justin Trudeau!). Une fois sur place, on a rapidement compris pourquoi les gens en raffolent. Les plus courageux et téméraires, auront la chance de découvrir cette caverne active (c’est-à-dire dont le processus d’érosion est toujours en cours) longue de près de 150 mètres. Et quand on dit courageux, c’est qu’il ne faut pas avoir peur des espaces fermés, du noir et de l’eau. On vous recommande donc de venir bien préparé, muni de vêtements qui sèchent rapidement, de chaussures de rechange et d’une lampe frontale (à ne pas négliger… et non, la petite lampe de poche sur votre téléphone intelligent ne sera pas suffisante!).

*** À noter: L’eau dans la caverne est extrêmement froide (sans blague…) et peut parfois atteindre jusqu’à 1 mètre de profondeur.

Comment s’y rendre? Il faut d’abord rejoindre le stationnement de la plage Parent (payant de la mi-juin à la mi-septembre), puis emprunter le sentier 50 qui longe un camping et le superbe Lac Philippe et le sentier 54 qui vous mènera jusqu’à la caverne. Pour le retour, nous avons opté pour une randonnée en forêt en suivant le sentier 73 (un peu plus difficile que le 50). Il est également possible de faire le trajet en vélo ou en canot/kayak (en location à la plage Parent).
Et n’oubliez pas de garder l’oeil ouvert, on ne sait jamais quand on croisera un nouvel ami en chemin!
Caverne Lusk
Un ami croisé en chemin!

Caverne Lusk

Caverne Lusk


Vallée du Ruisseau-Meech

Fiche technique

Montagne

Niveau: Facile
Distance: 2 km
Durée: Environ 1 heure

On quitte maintenant la caverne pour se rendre en campagne dans la Vallée du Ruisseau-Meech (on vous a bien dit qu’ici aucune randonnée ne se ressemble!). Cette petite randonnée nous plonge en plein coeur de l’histoire de la région. Une série de panneaux d’interprétation vous permet même d’en apprendre davantage sur les premières familles à s’y installer. Et que dire de ces magnifiques paysages?
Colonisée par deux familles britanniques au début des années 1800 (on y retrouve encore aujourd’hui le cimetière de la famille Baldwin et quelques vestiges des terres de la famille Cross), la Vallée du Ruisseau-Meech présente un portrait d’une communauté agricole typique du siècle dernier. Au milieu des années 1970, le gouvernement du Québec exproprie la dizaine de familles qui habitent toujours le territoire afin d’y aménager un parc zoologique (parc qui, à notre connaissance, n’a jamais vu le jour). Depuis, la plupart des maisons et des granges ont été démolies, les terres agricoles abandonnées. De cette époque, il reste le joli pont couvert du Ruisseau-Meech, construit en juillet 1932, qui veille toujours sagement sur la Vallée.
Il s’agit ici d’une jolie randonnée, parfaite pour les journées d’automne.

*** À noter: Il n’existe pas de véritable « sentier » pour découvrir la Vallée du Ruisseau Meech, il faut plutôt longer une petite route de terre peu achalandée. Le mieux est de laisser votre voiture au stationnement P 16 (ou P 15 en hiver) et de découvrir la vallée à pied.

Vallée du Ruisseau-Meech

Vallée du Ruisseau-Meech

Vallée du Ruisseau-Meech


Sentier Champlain

Fiche technique

Montagne

Niveau: Facile
Distance: 1,2 km
Élévation: 15 mètres
Durée: 30 minutes

Notre dernier sentier, le sentier Champlain, est pour ceux d’entre vous qui veulent admirer toute la beauté du Parc de la Gatineau sans nécessairement faire une longue randonnée.
Débutant au Belvédère Champlain, situé au sommet de l’escarpement d’Eardley, ce sentier offre des vues sublimes sur la vallée de l’Outaouais. En le parcourant, des panneaux d’interprétation vous permettront de découvrir les plantes et les arbres qui en font un endroit unique. Orienté vers le sud, il a un microclimat chaud et sec, semblable aux forêts du Midwest américain. En fait, l’escarpement d’Eardley, qui s’élève à 300 mètres au-dessus de la vallée et qui se prolonge sur plus de 30 kilomètres, abrite l’écosystème le plus riche et le plus fragile du Parc de la Gatineau. Et saviez qu’ici vous pouvez apercevoir la jonction entre deux formations géologiques importantes au Canada: le Bouclier canadien et les basses terres du Saint-Laurent?
En été comme en automne, il s’agit de l’un des endroits préférés des visiteurs. C’est d’ailleurs l’endroit parfait pour admirer un coucher de soleil en amoureux!

Sentier Champlain

Sentier Champlain

Sentier Champlain


Pour encore plus de randonnées au Parc de la Gatineau, n’oubliez pas de consulter notre article : 3 randonnées à faire au Parc de la Gatineau

Prochaine étape? Découvrir le parc en hiver! 

 

 

Parc de la Gatineau

Vous avez aimé? N’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux!  😀
Pour plus d’articles sur la région d’Ottawa/Gatineau:

Vous pourriez aussi aimer...

3 comments

  1. J’aimerais visiter le parc de la Gatineau. Mais c’est impossible. La raison, c’est qu’il n’y a pas de campings QUI ACCEPTENT LES CHIENS à proximité.

    Vous me direz , c’est un abbération, tous les camping au MONDE acceptent les chiens. Non, la province de Québec de singularise: Les chiens sont interdits dans les campings (style camping de parcs) au Québec.

    Et le CNN/NCC (organisme gouvernemental) ne cherche même pas à trouver un accommodement. (((Quand j’ai posé la question sur le site FaceBook du parc de la Gatineau, au lieu de me répondre, ils m’ont tout simplement barré)))

    Je devine bien que la plupart de vos lecteurs ne sont pas concernés directement par l’interdiction des chiens au camping. Néanmoins, je crois que l’ACCESSIBILITÉ à tous est un enjeu important, question que les propriétaires de chiens (soit 25% de la population) aient eux aussi accès au plein-air.

    Enfin je veux souligner encore une fois, l’ironie suivante:
    -Dans le parc de la Mauricie,les chiens sont bienvenues au camping et INTERDITS dans les sentiers pédestres
    -Au Parc de la Gatineau, c’est l’inverse.

    Quelqu’un peut-il m’explique cette logique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!