Italie, Nos coups de coeur

ITALIE | Burano, l’île aux mille couleurs

Burano

En planifiant notre séjour à Venise, je me souviens encore d’être tombée sur une photo de Burano. Mais quelle est cette île aux airs de bonbons, me suis-je alors demandée? Impossible de quitter Venise avant d’avoir pu la voir de mes propres yeux. Et laissez-moi vous dire qu’on n’a pas regretté une seconde le petit détour nécessaire pour rejoindre la fabuleuse île de Burano. Pendant près de 3 heures, nous avons déambulé dans ses ruelles, émerveillés par le tableau qui se peignait devant nos yeux

Que devez-vous savoir avant de visiter Burano?

 

Tout d’abord, Burano c’est l’endroit parfait pour passer un après-midi relax loin des foules. Il faut dire que seul un petit pourcentage des touristes qui visitent Venise choisit de s’y rendre. Lors de notre visite à la fin novembre 2015, nous n’avons croisé qu’une dizaine de visiteurs.  Comme l’île est située à 40 minutes de Venise (en bateau!), on vous recommande d’y passer au moins une demi-journée (en comptant l’aller-retour en bateau). Si vous n’avez que 2 jours à Venise, ce n’est donc peut-être pas l’idéal, mais si le temps vous le permet il s’agit à notre avis d’un incontournable.

Burano

La petite histoire de Burano

Burano est une petite ville de pêcheurs dont l’histoire remonte jusqu’à l’antiquité romaine. Si l’industrie de la pêche a beaucoup diminuée depuis cette époque, Burano demeure encore aujourd’hui l’un des meilleurs endroits où manger du poisson à Venise.

Ce n’est toutefois qu’au 16e siècle que la petite ville gagne en importance grâce à la fabrication de dentelle. La légende raconte qu’un jeune marin nouvellement fiancé aurait reçu un voile de mariage de la part d’une sirène lors d’un séjour en mer. La dentelle était si belle que tous ont voulu la reproduire une fois sur terre: c’est de là que serait née la dentelle de Burano.

Que vous croyez ou non aux sirènes (elles existent… Disney me l’a dit!), il n’en reste pas moins que partout, les gens s’arrachent la dentelle de Burano. Le roi Louis XIV, le Roi-Soleil en personne, en aurait même porté lors de son couronnement. Aujourd’hui, la production de dentelle a considérablement diminué; depuis longtemps, la machine a remplacé le travail à la main. S’il ne reste que très peu d’artisans qui font la dentelle à la main, quelques femmes continuent la tradition et accueillent les visiteurs dans leurs magasins pour admirer leur travail. Et si la dentelle vous intéresse, une visite au  Museo di Merletto (Musée de la dentelle) s’impose.

COMMENT SE RENDRE À BURANO DEPUIS VENISE? 

Prenez le Vaporetto n° 12 depuis la Fondamenta Nove. Un bateau part à toutes les demi-heure et le trajet est d’environ 40 minutes. Un aller vous coûtera 7€, alors aussi bien en profiter pour visiter également les îles de Murano et de Torcello que vous croiserez sur votre chemin. 

 SITE WEB  www.alilaguna.it

 

Une île aux couleurs de l’arc-en-ciel

Si on se rend à Burano, c’est toutefois pour admirer ses petites maisons peintes de couleurs vives. On raconte qu’à l’origine les pêcheurs peignaient leur maison de différentes couleurs pour se repérer et reconnaître leur maison en cas de brume.

Mais ces couleurs ne sont pas choisies au hasard. De nos jours, si les propriétaires désirent peindre leur maison, ils doivent d’abord demander la permission du gouvernement et ensuite choisir parmi les couleurs de peintures permises. Des règlements stricts ont été mis en place pour sauvegarder le caractère unique de l’île.  Si vous êtes plutôt du type à préférer les couleurs neutres, mieux vaut ne pas acheter une maison à Burano!

Aujourd’hui, ce petit patelin de 3000 habitants est considéré comme l’un des endroits les plus colorés au monde.

 

OÙ MANGER À BURANO?

Impossible de quitter Burano sans avoir goûté à ses fruits de mer!

>  Trattoria al Gatto Nero (Via Giudecca 88 – Burano) – Reconnu pour servir les fruits de mer les plus frais de Burano, Al Gatto Nero est un choix populaire chez les visiteurs – même le chef britannique Jamie Oliver a dit qu’il s’agissait de l’un de ses restaurants préférés.

> Trattoria Da Romano ( Via San Martino Destra 221 – Burano) – Les fans de Da Romano ont proclamé son risotto comme le « meilleur risotto au monde ». À vous d’en juger!

Vous avez une dent sucrée?

Panificio Pasticceria Palmisano Carmelina ( 355 Piazza Galuppi – Burano) – Cette boulangerie est célèbre pour ses Bussolà, un biscuit en forme de S fait à base d’oeufs, de farine de sucre et de beurre aromatisé à la vanille, au citron ou au rhum. À l’origine, ces biscuits étaient préparés pour les pêcheurs par leurs femmes parce qu’ils restaient frais pendant leur long voyage en mer.

 

 

Et Murano dans tout ça? 

En vous rendant à Burano, vous croiserez certainement l’île de Murano. C’est là que nous avons terminé notre journée. Ici, c’est le verre plutôt que la dentelle qui est la vedette. En effet, le verre de Murano est réputé dans le monde entier. Et la production de verre est ancrée dans l’histoire de l’île.

En 1201, après qu’une série d’incendies causés par des fours de verriers aient ravagé une partie de la ville, le sénat de Venise passe un décret obligeant les verriers à installer leurs fours sur l’île de Murano. Il s’agissait en même temps d’une façon de préserver le secret de la fabrication du verre de Murano, dont la popularité dépasse les frontières de l’Italie. Aujourd’hui, les verreries conservent encore jalousement les secrets qui sont habituellement transmis de pères en fils (ou de pères/mères en filles!).

Si l’île comme telle ne nous a pas particulièrement impressionnés – surtout après avoir visité Burano – nous avons apprécié faire la découverte des divers ateliers de verreries qu’on y retrouve.

 

Besoin d’inspirations pour votre séjour à Venise? 

On vous présente nos 6 coups de coeur ici.

 

Alors, votre visite à Burano c’est pour quand?

 

 

 

À très bientôt pour une nouvelle escapade! 

En attendant, venez nous rejoindre sur FacebookInstagram et Twitter !

Marie & Michaël