Grande-Bretagne

Escale à Manchester : la John Rylands Library

Tout le monde: « Marie, tu passes par Manchester? Tu vas surement aller voir le stade du Manchester United? »
 Moi – « Non. »
TLM: « Le musée du Manchester United? »
Moi – « Huh….non! »
TLM – « Tu vas faire quoi alors? »
Moi – « Bah, visiter des bibliothèques! »
TLM – « … »
Vous l’ignorez peut-être, mais j’ai un amour fou pour les bibliothèques. Les petites et les grandes. Les anciennes et les ultras modernes. J’aime leur silence, leur senteur, leurs livres… J’aime passer des heures à les parcourir! Même toute petite, les bibliothèques étaient pour moi des refuges dans lesquels je pouvais découvrir le monde une page à la fois.
Ce n’est donc pas surprenant si pendant mes quelques heures d’escale à Manchester (en voyage vers Leeds) ce sont des bibliothèques que j’ai choisi de visiter (désolé à tous les amateurs de soccer!).
Je suis donc arrivée à Manchester avec une idée en tête: visiter 2 bibliothèques qui figurent sur toutes les listes des plus jolies bibliothèques au monde!
Mon premier arrêt: la John Rylands Library.

John Rylands Library

D’abord, que faut-il savoir sur cette bibliothèque?
C’est à Enriqueta Augustina Rylands (celle dont on aperçoit la statue de marbre sur la photo ci-dessus)  que revient sa construction. Son époux, John Rylands, avait fait fortune dans le domaine du textile – il s’agit en fait du premier multimillionnaire de Manchester. À la mort de celui-ci en 1888, elle demande que soit construite en sa mémoire une bibliothèque spectaculaire qui surpasserait celle du Mansfield College à Oxford. Elle demande donc à Basil Champneys, le même architecte qui a construit la bibliothèque du Mansfield College, de construire celle de Manchester, qui ouvrira officiellement ses portes en 1900.
A-t-elle atteint son objectif? C’est à vous de juger! Mais une chose est certaine, la John Rylands Library est impressionnante!
La première chose qui frappe, c’est sa façade de style néo-gothique. À première vue, on croirait être face à une cathédrale. Mais non, il s’agit bel et bien d’une bibliothèque!
Pour y entrer, dirigez-vous vers la portion la plus moderne de la bibliothèque, une annexe ajoutée au début des années 2000.

John Rylands Library

Un à fois à  l’intérieur, vous serez surpris par la blancheur du décor. On se rend rapidement compte que les architectes responsables de l’agrandissement ont voulu jouer sur les contrastes. Au caractère sombre et gothique de l’édifice original, on a opposé un style moderne et épuré.
Le choix est particulièrement réussi, car une fois qu’on pénètre dans la bibliothèque, on est encore plus frappé par ses immenses colonnes, ses plafonds voutés et ses murs ornementés qui lui donne un air digne du château de Dracula.
Si ce n’était pas des quelques petites salles de lecture, on aurait encore du mal à s’imaginer dans une bibliothèque.

Untitled2016-03-17 10.09.31John Rylands Library

Le coeur de cet édifice, est toutefois sa grande salle de lecture.
J’en ai eu le souffle coupé! Si on était, il y quelques instants, dans le château de Dracula, on vient tout juste de mettre les pieds à Poudlard!
Blague mise à part, c’est ici que l’on comprend mieux les intentions d’Enriqueta Rylands, qui a veillé minutieusement sur chaque détail de la construction. Ce n’est pas pour rien si cet édifice a des airs de cathédrale!  Sur les vitraux qui encadrent la salle de lecture, construite sous la forme d’une nef, on retrouve les portraits de certains des plus grands penseurs de l’histoire, dont Aristote, Platon ou Socrate. Si l’Église est le temple de Dieu, la Bibliothèque est ici le temple de la connaissance!
Mme Rylands veille d’ailleurs encore sur sa bibliothèque. À chaque extrémité de la salle, les statues d’Enriqueta et John Rylands semblent regarder d’un oeil attentif les lecteurs et les visiteurs qui s’y promènent.
En plus d’être ouverte aux visiteurs, cette pièce sert aujourd’hui de salle de travail pour les étudiants de l’Université de Manchester (qui  est responsable de la bibliothèque depuis les années 1970). J’ai du mal à décider si cette salle est propice au travail ou si sa beauté la rend trop distrayante! Qu’en pensez-vous?

John Rylands Library

John Rylands Library2

John Rylands Library1

John Rylands Library

Vous l’aurez sans doute compris, j’ai adoré ma visite de la John Rylands Library. J’ai aimé son architecture, son histoire, sa beauté… Bref, c’est un endroit à ne pas manquer si vous passez par Manchester, même si ce n’est que pour une escale de quelques heures!
Prochain arrêt: la Chetham’s Library! À suivre…

Faits intéressants sur la John Rylands Library :Toilet - John Rylands library

  • Sa construction a coûté près de 225 000£, montant particulièrement important à la fin du 19e siècle.
  • Sa collection compte plusieurs manuscrits rares, dont une Bible de Gutenberg imprimé en 1455. Il s’agit aujourd’hui de l’un des livres les plus chers au monde, estimé à près de 10 millions de dollars.
  • En avance sur son époque, la John Rylands Library est le premier édifice public de Manchester à utiliser l’éclairage électrique.
  • Vous trouverez près de l’escalier central, les toilettes (pour femmes et pour hommes) originales. Qui n’a jamais voulu essayer une toilette qui date de 1900?

 

Préparez votre visite:

L’entrée est gratuite!
Pour évitez les foules, visitez la bibliothèque le matin, dès son ouverture: prévoyez environ 45 minutes pour la visite.
Pour plus d’information sur les heures d’ouverture et sur les expositions temporaires: http://www.library.manchester.ac.uk/rylands/visit-us/

 

Escale à Manchester

Vous avez aimé? N’hésitez pas à partager sur Pinterest! 🙂