Italie

ITALIE | 3 escapades italiennes depuis Venise

L’Italie est une destination qu’on affectionne particulièrement. C’est là qu’on a fait notre premier voyage à l’international en tant que couple et depuis, on a eu la chance de continuer notre découverte de ce magnifique pays. Pas surprenant alors qu’on ait choisi Venise comme destination pour le tout premier article publié sur le blogue en avril 2016! D’ailleurs, lors de notre dernier séjour en Italie, c’est à Venise que nous avons posé nos valises pour un peu plus d’une semaine. Nous en avons donc profité pour faire quelques escapades d’un jour depuis Venise pour découvrir Bologne, Vérone et Trieste, trois magnifiques villes qui, malgré le temps maussade, nous ont beaucoup plu!

 

 

Bologne

Située à mi-chemin entre Florence et Venise, elle est souvent oubliée au profit de ses consoeurs. Pourtant, Bologne est une ville vibrante, remplie d’histoire et qui possède l’une des gastronomies les plus enviées d’Italie. Ce n’est pas pour rien si on la surnomme « la grassa » ou « la grasse ». On ne vous le cachera pas, Bologne est l’une des villes où l’on mange le mieux en Italie. Et ce serait vous mentir si je vous disais que ce n’est pas la principale raison qui nous a poussé à visiter Bologne. Bien sûr, on voulait goûter à la célèbre mortadelle, cette spécialité de charcuterie typique de Bologne (et communément appelé saucisson de Bologne ou baloney pour les Franco-canadiens). Oubliez toutefois le spaghetti sauce bolognaise, ici on parle plutôt de Pasta al ragu! On a aussi été bien heureux de découvrir les Tortelini in brodo, genre de soupe aux pâtes, un autre plat traditionnel de la région.


Où manger à Bologne?  
Osteria del’Orsa (Via Mentana): Un resto de quartier où l’on mange comme des rois pour un prix très abordable.
Osteria del Sole (Vicolo Ranocchi): Ce resto a ouvert ses portes en 1465! Il est toujours aussi populaire aujourd’hui. 

 

Mais Bologne c’est bien plus que de la bonne gastronomie. En une journée, on vous conseille de vous rendre à la Piazza Maggiore, la plus grande place de Bologne. Entourée de palais qui datent de l’époque médiévale, elle est également bordée par la fascinante Basilique San-Petronio. Comme nous, vous serez sans doute intrigués par sa façade inachevée. Au départ, elle devait dépasser la hauteur de la Basilique Saint-Pierre de Rome. Le Pape Pie IV vint toutefois mettre un frein au projet (aujourd’hui, elle figure plutôt au quinzième rang des plus grandes églises du monde). Il faudra plus de deux siècles pour en terminer sa construction, bien que sa façade reste à ce jour encore incomplète.

On vous recommande également de grimper la Tour Asinelli qui, du haut de ses 97,2 mètres, est la plus haute tour de la ville. Érigée entre 1109 et 1119, elle témoigne de l’époque médiévale de Bologne alors que la ville comptait entre 80 et 100 tours du même style. Aujourd’hui, la Tour Asinelli est, avec sa voisine la Tour Garisenda, l’une des seules à avoir survécu au temps. Et saviez-vous qu’il s’agit de la plus haute tour penchée d’Italie ? Vous pensiez que c’était la Tour de Pise? Eh bien non! Pour atteindre le sommet, il vous faudra montrer 498 marches de bois plutôt étroites et affronter votre peur des hauteurs. Mais croyez-nous, la vue en vaut l’effort.

Il vous reste un peu de temps? Pensez à visiter la Basilique Santo Stefano ou rendez-vous du côté de l’université (la plus vielle d’Europe) pour visiter le Palazzo dell’Archiginnasio.

INFOS Pratiques pour se rendre à Bologne 
DISTANCE 155km – 1h25 (depuis Venise) | PRIX 20€-30€ (en train) | SITE WEB www.trenitalia.com

 

Vérone 

À ce qu’il paraît, Vérone est l’une des villes les plus romantiques d’Italie. Et ça, Shakespeare l’avait bien compris, car c’est à Vérone que se déroulent les événements tragiques de son célèbre chef-d’oeuvre Roméo et Juliette. C’est toutefois seul que Michaël a parcouru les rue de cette ville située à 1 heure à peine de Venise (moi j’étais en pleine conférence!). Malgré la pluie battante, il a bien apprécié sa visite.

Bon, mettons les choses au clair: oui, il est allé voir la maison de Juliette, mais c’était pas tellement son truc. Son verdict: beaucoup trop de touristes à son goût! Par contre, il a beaucoup aimé découvrir l’héritage romain de cette ville. Il faut dire que Vérone possède la plus riche collection de vestiges romains de toute l’Italie du Nord. Son coup de coeur? L’amphithéâtre (10€ par personne) construit vers 30 apr. J.-C, presque vide au moment de sa visite. Il faut dire que Michaël a une fascination avec tout ce qui date de l’époque romaine. Il peut passer des heures à regarder des bouts de pierre sculptés par les Romains alors que moi, l’historienne du couple, je le supplie pour qu’on passe à autre chose!

Vérone est aussi la ville des ponts. Certains, comme les ponts Castelvecchio et Pietra sont restés dans leur état orignal pendant plus de 2000 ans jusqu’à ce que les troupes allemandes en retraite pendant la Deuxième Guerre mondiale les détruisent sur leur passage. Ils ont toutefois été reconstruits de toutes pièces à partir des pierres retrouvées dans le fleuve.

Avec une température plus clémente, Michaël aurait certainement pu découvrir davantage la jolie ville de Vérone. Même s’il est reparti trempé jusqu’aux os, il en garde de bons souvenirs!

 

Pont Castelvecchio

Pont Pietra

 

INFOS Pratiques pour se rendre à Vérone
DISTANCE 115km – 1h10 (depuis Venise) | PRIX 15€-25€ (en train) | SITE WEB www.trenitalia.com

 

Trieste 

Trieste a été la surprise de nos escapades italiennes. Si on avait déjà entendu parler de Bologne et de Vérone, on doit dire qu’on ne connaissait pas du tout Trieste. Situé à la frontière avec la Slovénie, Trieste est une ville absolument fascinante où se mélange culture italienne, austro-hongroise et slovène. Ne vous inquiétez pas, je sais que l’Empire austro-hongrois n’existe plus depuis près d’un siècle. Cependant, comme la ville a été le port principal des Habsbourg de 1849 à la dissolution de l’empire en 1919, son architecture a été largement marquée par cette période. Si la Piazza Unità d’Italia, la place principale de Trieste, n’avait pas un nom si « italien » on aurait très bien pu s’imaginer dans un quartier de Vienne.


Où dormir à Trieste?  

Au B&B i Tetti camera matrimoniale situé en plein coeur de Trieste. Nous avons été accueilli par Elisa, la maîtresse de la maison qui maîtrise quelques mots de français. Les chambres sont grandes (avec une salle de bain partagée) et le déjeuner est simple, mais copieux. 

PRIX  à partir de 50€ la nuit  |  SITE WEB www.airbnb.com

 

Si vous faites un peu de recherche sur Trieste, on vous parlera surtout du Canal Grande, un canal qui entre directement dans la ville. Il est vrai que ce Canal, avec la Cathédrale Sant’Antonion Nuovo en arrière-plan est particulièrement joli. Mais Trieste cache également quelques petits trésors. Si comme nous votre visite est plutôt rapide, on vous recommande de louer les audioguides disponibles à moins de 5€ à l’Office du Tourisme situé sur la Piazza Unità d’Italia. À votre rythme, vous parcourez les rues de la ville en apprenant quelques détails croustillants de son histoire.

Depuis l’ancien forum romain, la vue sur Trieste est absolument magnifique. Et ici, vous vous trouvez à l’entrée du Château San Giusto construit en 1470. Ce château cache 2 musées qui, à notre avis, ne valent pas nécessairement le détour. Par contre, la vue elle en vaut la peine!

Si le temps vous le permet on vous recommande fortement une visite du Castello di Miramare (8€ par personne) construit entre 1856 et 1860 par l’archiduc Maximilien, frère de l’Empereur Franz Joseph et beau-frère de l’Impératrice Sissi. Ici, l’exotisme de la Méditerranée se mélange avec le style plus conventionnel de l’empire autrichien. Situé à une vingtaine de minutes du centre de Trieste, il vous faudra prendre la voiture ou l’autobus pour vous y rendre. Nous avons opté pour la deuxième option. Le trajet est plutôt facile: il faut prendre la ligne 6 en direction de Grignano (il y a un arrêt à côté de la Gare Centrale de Trieste) et descendre à l’arrêt Bivio-Miramare. Le Château se trouve à une dizaine de minutes à pied de l’arrêt. On a tout les deux adoré notre visite.

Castello di Miramare

 

INFOS Pratiques pour se rendre à Bologne 
DISTANCE 161km – 2h00 (depuis Venise) | PRIX  10€-30€ (en train) | SITE WEB www.trenitalia.com

 

 

 

Besoin d’inspirations pour votre séjour à Venise? 

On vous présente nos 6 coups de coeur ici.

 

 

Laquelle de ces villes aimeriez vous visiter? 

 

 

 

À très bientôt pour une nouvelle escapade! 
En attendant, venez nous rejoindre sur FacebookInstagram et Twitter !
Marie & Michaël